Méditation du lundi 18 mai 2020

Le jardin de Grand-Pa – L’escargot des haies
17 mai 2020
Méditation du mardi 19 mai 2020
19 mai 2020

« Veux-tu que j’aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux… ? » Exode 2.7

Le 13 avril dernier, dans ma méditation, le peuple célébrait la Pâque avant de vivre un événement historique. Or, en amont, Dieu avait préparé minutieusement le chemin.

Tout commence par un bébé qu’une maman doit abandonner, dans l’espérance folle qu’il pourrait éventuellement survivre, plutôt que d’être condamné par les tyrans.

Méditons, un enfant est largué sur le Nil, sa « grande sœur » le suit du regard, ces petites jambes la porte encore, alors qu’elle devait être morte de chagrin ! Cette petite Miriam observe, voit une princesse donner un ordre et espère… Elle a l’incroyable audace de s’approcher d’elle, de lui adresser la parole, « juste une proposition d’enfant ».

« Veux-tu que j’aille te chercher une nourrice parmi… ! » Je suis sidéré !?!

Tout un peuple, 80 ans plus tard, va sortir d’Égypte grâce à ce qui se passe là, sous nos yeux de lectrices et lecteurs, c’est fou, bouleversant !


Il n’existe pas sur la terre d’individu trop petit pour ne pas être potentiellement utilisé par Dieu ! « Si vous ne devenez pas comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux… » (Matthieu 18.3). En cette période si spéciale, c’est quoi, devenir comme des enfants ?


Seigneur, Moïse était impuissant, sa mère et son père brisés… Miriam était là, à ta disposition, avec ses petites jambes, son esprit d’enfant et son insouciance, et, 80 ans plus tard… Oh Seigneur, accueille « mon enfance d’adulte », qu’elle soit porteuse d’avenir !


Michel Gentil