Le Groupe de Randonnée

Les hautes montagnes sont de ces lieux où s’expriment la majesté et la grandeur de Dieu, autant de parois et de sommets inaccessibles et mystérieux. Lieux à l’image d’un Créateur sensible, respectueux et discret qui souffle l’invisible courant, virevoltant et dansant généreusement dans ces espaces fragiles.

Là-haut, où le froid est mordant, où la lumière et la blancheur du manteau des neiges évoquent la pureté absolue. Là-haut où le vent joue avec les crêtes, et, le temps d’une saison, façonne les corniches et redessine les reliefs les plus rudimentaires ; là-haut nous allons…

D’année en année bon nombre de participants osent tenter l’aventure, s’en réjouissent … Ah, montagnes qui nous attirent et tout à la fois nous impressionnent tellement ! Comment vous apprivoiser ? Comment, l’espace d’un jour, vous visiter sans se faire repousser par vos secrets et vos défenses ? Comment vous atteindre tout en vous respectant, ne laissant derrière nous que quelques traces qui seront sans doute effacées durant la nuit qui s’annonce prochaine.

Tout est grâce ! La montagne aussi en témoigne, et c’est tout un apprentissage existentiel. A chaque fois un recommencement, une leçon à reprendre en toute simplicité, sans examen, sans pression, sans prises de tête…

Dans ces montages, l’équipe de randonnée à skis de l’Eglise de la Rochette s’y ose. Chaque hiver, un programme est proposé, certes, sans ambitions démesurées, mais tout de même suffisamment défiant pour y titiller ses propres limites. Les participants y vivent, au détour d’un essoufflement, des amitiés partagées, une palette d’échanges riches en couleurs et le croisement d’un regard divin qui encourage à poursuivre la route vers l’appel d’en haut.

Les diverses courses sont à la convenance de celles et ceux qui espèrent vivre une aventure franche et honnête. Un pas, puis un autre, ce sont toujours les mêmes… Pas qui nous entraînent vers un objectif rarement perceptible au départ ! Objectif convoité sur l’horizon des heures qui nous attendent et qui finissent par nous rendre heureux-ses et plus en phase avec nous-mêmes.

En pèlerinage au côté du Grand Silencieux, je l’ai nommé… Oui ici, avec en plus la nature, les proches prochains et soi-même dans l’union d’un présent tellement dépouillé de tout artifice, qu’une réalité insoupçonnée nous inonde et nous tire les larmes qui devaient, au contour d’un col, s’échapper d’un trop plein prisonnier.

Comme la foi, c’est libérateur et par ailleurs exigeant. En montagne et plus particulièrement en hiver, on y rencontre les cristaux éphémères, la légèreté d’un paysage sans cesse renouvelé, recréé. Chaque ascension nous confronte, tantôt à nos doutes, tantôt au froid. Nous goûtons autant à la fatigue, à la crainte qu’au sublime.

Au retour, les mots nous manquent pour raconter ce « monde », pour dire l’émotion des instants lumineux et chers à nos cœurs. Des mots… Juste des mots tout simples pour évoquer l’aventure. Elle est comme un parfum à humer subtilement et qui s’accroche à nous au point de faire corps avec ce que nous vivons d’essenCiel et de toujours tellement surprenant…

Michel Gentil
Pasteur et guide de montagne

Sorties : Dates à retenir:

Samedi 7 janvier 2017 : sortie dans le Jura ou si possible même dans les Préalpes

Samedi 18 février 2017 : sortie dans les Préalpes ou Valais

Samedi 11 mars 2017 : sortie dans les Alpes

 

Souhait : la dernière course est réservée aux amis qui auront participé à quelques sorties avant, en raison de l’altitude et de l’entraînement.